Christian FLAVIGNY

psychanalyste

20 septembre 2012- Radio Notre Dame - "La théorie du genre s’invite dans les manuels scolaires"

"Pierre Moracchini reçoit dans le Grand Témoin, Christian Flavigny pédopsychiatre et psychanalyse de la petite enfance. Notre invité dénonce dans son livre la théorie du genre qui sera enseignée dans les manuels scolaires au lycée. Par ce biais, il éclaire le débat concernant le mariage homosexuel par une réflexion psychologique.

 

 

La théorie du genre

Issue des États Unis, cette théorie est la résultante des vagues d'oppressions qui ont eu lieu contres les homosexuels. Conscient des souffrances dont ont été affectés les homosexuels, Christian Flavigny déplore tout de même les moyens engagés pour répondre à cette injustice et ajoute qu'aujourd'hui les droits des homosexuels sont garantis par la loi. La théorie du genre se veut le contre-pied de la loi naturelle, elle s'y oppose clairement. « La loi naturelle » est d'ailleurs pour les homosexuels « une imputation sociétale » définissant des « normes sociétales trop rigides » contre lesquelles il faut lutter.

Construction sexuelle de l'enfant

L'enfant se forme avec « deux données ». Celle de la relation au « corps » et celle de la relation « aux parents ». A partir de ces deux données, l'enfant s'identifie à ses parents et s'approprie le genre masculin et féminin. L'enfant est conscient qu'il est issue d'une différence, celle-ci est est essentielle pour ce que le pédopsychiatre appelle « l'union d'incomplétude entre le père et la mère ». C'est à partir de cette incomplétude que l'enfant s'identifie et se construit.

La législation de l'homoparentalité

Ce que dénonce Christian Flavigny, c'est la législation de l'homoparentalité. Il ne condamne pas du tout les homosexuels et considère qu'ils s'occuperont très bien d'un enfant, mais le pédopsychiatre juge qu'il ne faut pas légiférer car cela permettrai de dire que « c'est la même chose ». Loin de se concentrer sur les droits de l'enfant, cette loi engendrerait une « toute puissance de la société » dont les effets seraient « une production » d'enfants au détriment de « la procréation ». C'est « l'équilibre de toutes les familles qui est en jeux » dans la validation de ce projet de loi.

Psychiatre et psychanalyste

121 rue de Charenton Paris 12°
(métro Gare de Lyon)
RV du lundi au jeudi: 01 43 45 43 28
 

Psychiatre et pédopsychiatre 

6 place de la Fontaine 56730
Saint-Gildas de Rhuys
RV fin de semaine: 06 62 18 48 79
 

Expert pour l’agrément en vue d’adoption