Christian FLAVIGNY

psychanalyste

7 Octobre 2019 - Valeurs actuelles - Bioéthique : préserver l'humain face à l'incantation progressiste

Le projet de loi bioéthique, en supprimant la référence à l'enfantement, piège l'enfant et abolit le principe régulateur de la vie familiale, avertit Christian Flavigny, pédopsychiatre, psychanalyste et membre du groupe de travail famille de l'Institut Thomas-More.

L'humain est-il menacé par l'actuel projet de loi bioéthique ? Oui, aussi sûrement que le progrès industriel a abîmé la planète et pour les mêmes raisons. L'équilibre environnemental a été malmené, les océans désormais pollués par la matière plastique et les airs par les émissions nocives. Le progrès n'est pas en cause, mais l'usage irréfléchi des découvertes aboutit à l'épuisement de la planète. L'humain, aussi fragile que la planète, court aujourd'hui le même danger si les principes de son équilibre ne sont pas respectés. C'est le risque du projet de loi de bio éthique actuellement débattu.

L'objectif des pouvoirs publics est pourtant en soi louable : reconnaître à tous les enfants leur place équivalente dans la vie sociale. Mais l'erreur est de viser ce résultat en décrétant équivalentes toutes les modalités de conception de l'enfant et en visant cette égalisation en supprimant “pour tous” la référence à l'enfantement. Or, cette référence est le point de vue qui compte pour que l'enfant puisse s'ancrer dans un lien de filiation crédible, un lien qu'il puisse réceptionner, auquel il puisse adhérer, en lequel il puisse s'inscrire.

La procréation humaine émane de l'amour, ce qui la différencie de la seule reproduction : aimer, c'est désirer combler ce qui est manquant en l'autre, dans les amours adultes comme dans l'amour filial. L'enfant éclôt à la croisée des deux manques fondamentaux qui font la nature humaine : l'incomplétude, qui fait le vécu de la sexualité (chaque sexe dépend de la rencontre et du partage avec l'autre sexe pour devenir père et mère), et la finitude, qui suscite la transmission psychique...

la suite sur Valeurs Actuelles


Psychiatre et psychanalyste

121 rue de Charenton Paris 12°
(métro Gare de Lyon)
RV du lundi au jeudi: 01 43 45 43 28  
 

Psychiatre et pédopsychiatre

6 place de la Fontaine 56730
Saint-Gildas de Rhuys
RV fin de semaine: 06 62 18 48 79

Expert pour l’agrément en vue d’adoption